Le GreenWashing ou comment paraître plus vert que transparent

Le GreenWashing, en Francais écoblanchiment ou en italien lavagem verde, désigne la tendance, chez certaines entreprises, associations & organisations, à ce donner une image plus verte que dans la réalité, un peu trop écologique et respectueuse de l'environnement. Dans les faits, il s'agit de communication qui veut valoriser des engagements sociaux ou environnementaux sans fondements. 
Il se matérialise communément  par un changement de nom commercial plus vert. Il faut donner l'impression de santé & développement durable. Pour vous donner une idée, il suffirait par exemple de poser un image d'arbre sur un flacon de produits toxique, tout est parfois dans le packaging.
Une usine ou une centrale polluante qui optimise sa stratégie marketing sur le fait qu'elle plante un arbre par an sera également peut être également vu d'un mauvais œil.
Des approches marketing courantes pourront consister par exemple à revendiquer des qualité environnementale exagéré ou hors-norme, ou encore un slogan vert sans pouvoir les justifier. 


greenwashing questions
Dans tout les cas de figure, le GreenWashing peut-être considéré comme un mensonge.

Comment faire du greenwashing ?

Usage à travers le temps

Depuis la nuit des temps, capter le cœur des gens est une dans ambitions prioritaires chez beaucoup d'artistes et de cinéastes mais aussi chez certaines agences de communication, entreprises et autres structures à but lucratif, qui eux n'ont pas pour objectifs prioritaires d'agir pour l'environnement.

L'un des problèmes principaux de notre génération et aussi de celles à venir est la pollution de la planète et l'air que nous respirons et le réchauffement climatique. Nous sommes également de plus en plus préoccupé par le bien-être de nos amis les animaux, mais aussi à ce que nos agriculteurs et petits distributeurs locaux puisent vivre de leurs activités dans le respect de leurs professions et traditions locales. Les petits geste du quotidien comme le recyclage et d'autres habitudes vertes.

Les communicants et autres organismes à but lucratif l'ont bien compris. Comprenez  dès lors que l'écologie avec toutes ces vertus, est aussi devenue une des grandes doctrines marketing et publicitaires de notre siècle.

Le problème est que dans certain cas, cette doctrine est resté purement commerciale et économique avec le temps. Le mensonge devient petit à petit monnaie courante, l'écologie devient également petit à petit un argument politique de poids.

Ainsi, le développement de labels écologiques et responsables, aux critères d'attributions flous, va de même avec la montée en puissance de ce phénomène de publicité mensongère dès les années 90.

Écolos

En parallèle, certaines entreprises ont compris qu'elles peuvent réellement améliorer leurs images écologiques avec quelques principes de respect de l'environnement. En améliorant l'efficacité énergétique de leur structure par des investissements verts. Une entreprise agro-alimentaire peut opter pour des ingrédients d'origines naturelles vérifiés. D'autres structures produisant beaucoup de déchets polluants choisiront d'optimiser leurs logistiques inversés (Supply chain) dans le but de limiter leurs impacts environnementaux (récupérations intelligentes et régulières des emballages, sensibilisation au tri sélectif, obligations vertes dans l'entreprise, etc). 

Aussi certains labels et associations s'autoproclament valables, écolos et plus saines les unes que les autres, mettant en avant des principes sociaux et solidaires. Il en va donc de votre responsabilité de consommateur de vérifier les dire ainsi mise en avant, au préalable de l'acte d'achat.

Projets verts & Politique

La COP21 du 12 décembre 2015 (Conference of Parties : sommet politique international sur les enjeux climatiques ) a donné naissance à un accord visant à atténuer le réchauffement climatique planétaire à moins de 2°C , en diminuant progressivement les émissions de gaz à effet de serre. C'est elle qui a donné lieu à l'accord de Paris sur le climat, premier accord considéré comme mondial et traitant des problématiques environnementale, du réchauffement de la planète et proposant des mesures de respect de l environnement pour ralentir ce phénomène.

Le sommet est néanmoins sujet à des accusation d'écoblanchiment et semble favoriser la communication environnementale ou détriment de mesure concrète . Le terme de paradis du greenwashing et des conflits d'intérêts  est évoqué. Un billet publié par liberation.fr nous explique que que les multinationales sont très présentes lors des sommets sur le climat. Elles semblent même avoir un avis à donner lors des négociations. 

La pratique mensongère verte est aussi un sujet vivement abordé et critiqué en politique et dans les débats publics. Yannick Jadot, tête de liste EELV (Europe Ecologie Les Verts) aux européennes, a accusé en Mai 20189 la liste LREM (La République en Marche" de faire du greenwashing. 

Véritable dénonciation de monsieur Jadot ou stratégie de Marketing politique ? Chacun à sa propre réponse à la question.

Dénonciation de la pratique

Tout est dans le suivi de l'action écologique ainsi mis en avant. Rien n'assure que les arguments écologiques misent en avant son vrai.

Beaucoup d'associations écologiques militent contre cette pratique abusive .

Trop de média ne sont malheureusement pas encore adepte d'une communication responsable et 100% transparente.

Le 11 avril 2008 une charte d’engagements et d’objectifs pour une publicité éco-responsable a été mise en place entre le ministre de l’Ecologie et les publicitaires.

Néanmoins, en l’absence de toutes contraintes réglementaires strictes et face à la multiplication actuelle de la communication environnementale non fondée dans la publicité, la pratique continue.

Maîtriser le greenwashing est un défi majeur pour l’ensemble des parties prenantes : les professionnels, les relations publiques, les ONG et les consommateurs.

Le Blanchiment écologique de son image est de plus en plus mis sous les projecteurs et les opérations.

Beaucoup d'écologistes encouragent la consommation responsable à la maison.

Le greenwashing chez les consommateurs

L'impact des campagnes publicitaires

Une étude intitulé "Comment prévenir le greenwashing”? ou Florence Benoît-Moreau, Béatrice Parguel et Fabrice Larceneux, nous explique l'effet produit dans l'esprit des consommateurs par la pratique.

Nous découvrons que par exemple l’usage de la couleur verte, l’évocation des mots "durable" et "écologique", ainsi que la présence d’un label auto-proclamé peut générer, sans fondements, la perception écologique d’un produit ou d’une marque chez quelqu'un.

Ainsi, pouvoir se prévenir contre l'écoblanchiment suppose d’abord d'être en mesure d’identifier les pratiques utilisé qui sont susceptibles d'engendrer un sentiment d'acte écologique dans l’esprit du consommateur.

En ce qui concerne la loi Française relative au sujet, nous en sommes là : 

  • l’article 90 de la loi du 17 août 2015 traitant de la transition énergétique pour la croissance verte stipule qu'« afin de garantir la qualité de l’information environnementale mise à la disposition du consommateur, les producteurs réalisant volontairement une communication ou une allégation environnementale concernant leurs produits sont tenus de mettre à disposition conjointement les principales caractéristiques environnementales de ces produits. » .

Notons que l'application et le contrôle de l'eco-blanchiment sont sous la tutelle du ministère de la transition écologique et solidaire.

Comprenez ici que chacun à la choix. L'on a le droit de communiquer sur les bienfaits et impacts environnementaux supposé de son produit ou service mais dès qu’elle choisit de le faire, elle doit pouvoir être justifié.

Qu'en pense les consommateurs ?

Un Bilan Publicité et Environnement, publié par le Bureau de vérification de la publicité nous indique que les consommateurs eux-mêmes se sentent plus que jamais concernés par la question :

  • 80% se disent préoccupés par l’environnement,
  • 54% pense que c'est un critère de choix très important
  • 87% réclament plus d' honnêteté et de vérification de la publicité

Éco responsables

Il s'agit donc d'un sujet de débat public et réfléchir .

Les concepts de marketing responsable et d'éthiques prend aujourd'hui toutes sont importances. N'oublions pas que le développement de l'économie sociale et solidaire doit être une véritable stratégie nationale.

Vous demandez encore comment vous prévenir du GreenWashing publicitaire ?

Si vous avez encore des doutes et des questions sur le sujet, nous vous invitons à regarder cet excellent reportage de l'équipe Cash Investigation, pour FRANCE 2 sur le sujet : 

*aucun nom d'entreprises n'est cité dans l'article

source CCSD :

 https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00634444

https://www.lepoint.fr/politique/europeennes-jadot-eelv-fustige-le-greenwashing-de-lrem-06-05-2019-2311027_20.php

https://www.liberation.fr/planete/2015/12/05/la-cop-21-paradis-du-greenwashing-et-des-conflits-d-interets_1418460


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré