Top

Rester assis trop longtemps

Les risques sur le dos : déformation et maux de dos

 

bonne posture

Les premiers grands risques en restant assis trop longtemps ou chez les personnes sédentaires, et probablement les plus courants, ce sont bien évidemment les maux de dos et de nuque. En effet, en restant assis peu de temps, il est possible de garder une position idéale qui garde la colonne droite et fait travailler les muscles tout le long du corps.

Cependant, si on reste trop longtemps assis, on a tendance à relâcher certains muscles, changer de position pour en trouver une qui soit plus « confortable », ou encore croiser les jambes. Ainsi, la position idéale pour s’assoir, c’est-à-dire une position où les oreilles, épaules et hanches sont alignées, tout comme les genoux avec les chevilles, est bien loin d’être respectée.

Et c’est cela qui peut mener à des douleurs plus ou moins importantes au niveau du dos. En effet, avec de mauvaises postures, certains muscles du dos sont trop sollicités par rapport à d’autres, la colonne vertébrale et les lombaires ne sont plus dans une position naturelle, et les disques intervertébraux sont compressés. Ainsi, une hernie discale, une fissure discale, une déformation faible à sévère de la colonne vertébrale ou encore des douleurs chroniques dans le dos, le cou et les épaules apparaissent.

Quelles sont les solutions possibles ?

Parmi les solutions possibles, les correcteurs de posture, ou redresseur de dos, sont probablement les outils les plus utiles. En effet, ces sortes de harnais, plus ou moins rigides selon les modèles, sont conçus pour vous rappeler et obliger à garder votre dos bien droit et ainsi garder une bonne position. En effet, ils permettent non seulement un maintien des muscles, mais aussi de les faire travailler, tout en assurant une bonne répartition de ce travail.

Ainsi, les muscles ne sont pas trop sollicités, ou justement relâchés, mais de plus, la colonne vertébrale restera dans une position naturelle, ce qui diminuera les risques de déformation et douleurs dans tout le corps.  

 

Le risque de développement des hémorroïdes

Oui, rester assis trop longtemps peut bel et bien augmenter les risques de développement d’hémorroïdes. En effet, en restant dans une telle position, vous augmentez fortement la pression que subissent les veines se trouvant au niveau de l’anus et du rectum. Ainsi, avec la pression, les canaux sanguins vont se retrouver irrités et gonflés, ce qui déclenche le phénomène dit de crise hémorroïdaire.

Quelles sont les solutions possibles ?

Les coussins contre les hémorroïdes sont probablement la solution la plus efficace. Ces coussins ronds, creusés en leur centre, mais aussi à la place des cuisses, permettent de limiter l’appui du bas du dos sur le sacrum. Cela permet ainsi de soulager le coccyx, mais aussi éviter la pression sur le fessier.

 

Les problèmes de circulation sanguine et de cœur

Croyez-le ou non, mais rester assis trop longtemps peut aussi mener à une forte augmentation des problèmes de circulation. En effet, prenons tout d’abord le si bon exemple des jambes croisées. Lorsque l’on reste longtemps assis, on finit souvent par s’assoir en tailleur, ou simplement croiser les jambes. Ainsi, sans vous en rendre compte, vous allez empêcher votre flux sanguin de circuler correctement et cela peut créer des caillots.

De plus, ces problèmes de circulation sanguine pourraient mener à des maladies cardio-vasculaires, tout comme à la hausse du taux de mauvais cholestérol dans le sang, s’accumulant dans les artères. Ainsi, les cas de crises cardiaques, d’infarctus ou simplement d’hypertension artérielle sont plus fréquents chez les personnes restant trop longtemps assis.  

Quelles sont les solutions possibles ?

Pour éviter les problèmes de circulation, pas de secret : il faut bouger ! Levez-vous de votre chaise, marchez un peu ou faites quelques étirements doux. Cela vous aidera à relancer la circulation sanguine. Mais surtout, évitez à tout prix de croiser les jambes pendant trop longtemps, car cela va stopper la circulation correcte du sang.

 

Les autres risques liés au fait de rester trop longtemps assis 

Malheureusement, les problèmes cités ci-dessus ne sont pas les seuls que vous risquez en restant assis pendant de longues périodes. En effet, on peut, entre autres, ajouter un risque de :
  • Développement plus élevé de diabète,
  • Prise de poids, jusqu’à 125% supplémentaire,
  • Perte de masse osseuse, et tout particulièrement chez les femmes,
  • Développement de maladies arthritiques et inflammatoires, dans les lombaires, mais aussi les membres inférieurs,
  • Augmentation de l’incidence de cancer du côlon ou de la prostate, et ce jusqu’à 30 % sur le long terme (10 à 20 ans).

Quelles autres solutions peuvent être envisagées en prévention de ces problèmes ?

Bien sûr, la solution idéale serait de drastiquement réduire le nombre d’heures passées assis et ainsi rester en bonne santé. Néanmoins, on s’en doute, ce n’est pas toujours envisageable, surtout lorsque notre travail nous pousse à rester assis. Alors, afin de prévenir les risques de développement des problèmes cités précédemment, voici quelques habitudes et conseils à mettre en place :
  • Bouger, faire quelques étirements légers pour détendre les muscles, pratiquer une activité physique régulière.
  • Faire des pauses, idéalement toutes les heures, et aller marcher un peu, éviter de rester toute la journée dans la même position ou inactif.
  • Faire une demi-heure d’exercice physique par jour, pour compenser le temps passé à rester assis, mais aussi éviter des problèmes tels que le risque d’obésité.
  • Opter pour une chaise de bureau ergonomique si vous avez un poste de travail de bureau, car, bien que cela ne règle pas tout bien sûr, le risque de problèmes de circulation ou de développement d’hémorroïdes, douleurs dorsales et autre maladie chronique reste réduit.
  • Étendre ses jambes de temps en temps, que ce soit à la maison quand vous regardez la télévision ou au bureau.
  • Prendre les escaliers, et non les ascenseurs (un peu d’activité physique qui sera la bienvenue).

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré