Top

Comprendre la constipation, les bases


L'on définit la constipation comme trois selles ou moins par semaine ou encore des selles dures, sèches ou petites qui peuvent-être douloureuses ou difficiles à évacuer. La constipation reste l'un des problèmes gastro-intestinaux (GI) les plus importants et fréquent.

Les populations qui risquent de développer la constipation sont les femmes (en particulier pendant la grossesse ou après la naissance), les personnes âgées, les non-caucasiens, les personnes ayant des antécédents de chirurgie ou les personnes qui prennent des médicaments pour traiter la dépression ou la douleur.

Étant donné le grand nombre de personnes qui souffrent de constipation, il est important que cette pathologie soit gérée correctement.

Le système digestif est affecté par de nombreux facteurs différents qui rendent sa gestion physique difficile. L'alimentation, le stress, le niveau d'activité et les médicaments, entre autres, peuvent tous avoir un impact significatif sur le système GI et donc jouer un rôle dans la gestion de la constipation. Comme ces éléments de base de la vie quotidienne affectent vos habitudes intestinales, ils constituent un excellent point de départ si vous souffrez de constipation. Avant d'essayer des médicaments en vente libre ou de consulter votre médecin traitant, pensez à essayer les alternatives et solutions naturelles suivantes pour vous aider à gérer votre constipation.

 

Augmentez votre consommation de fibres 

Les fibres sont des éléments alimentaires de base que l'on trouve couramment dans les fruits et le pain complet. Les fibres ajoutent du poids aux selles lorsqu'elles passent dans le tractus intestinal, ce qui les aide à être évacuer. Vous pouvez consulter votre médecin pour connaître la quantité de fibres à consommer chaque jour.


Faites de l'exercice la plupart des jours de la semaine

L'activité physique stimule les muscles de l'intestin pour qu'ils soient plus actifs. Essayez de pratiquer une activité physique au moins la plupart des jours de la semaine. Souvent, une activité aussi simple que la marche peut être utile, selon votre mode de vie.


Buvez suffisamment d'eau

Selon les diététiciens et les nutritionniste, si vous mangez trop de fibres mais ne buvez pas assez d'eau, vous risquez d'être plus constipé. Boire suffisamment d'eau aide à ramollir les selles et à les lubrifier lors de leur passage dans les intestins. En règle générale,  il est recommandé de boire 8 verres de 200 ml d'eau par jour, soit environ 1,5L d'eau par jour. 


Faites face au stress

Il a été démontré que le stress est à l'origine d'un nombre important de problèmes de santé, la constipation étant l'un d'entre eux. Les techniques de réduction du stress peuvent grandement contribuer à réduire le stress et à en atténuer les effets secondaires. Parmi les exemples de techniques de réduction du stress, on peut citer la méditation, la respiration profonde, l'exercice ou la participation à une activité agréable.

Autres facteurs qui provoque la constipation


Une autre façon d'aider à soulager la constipation est d'éviter les facteurs qui en sont la cause. Il est bon de réduire la consommation d'alcool et de boissons énergétiques, car ces produits sont des diurétiques (les diurétiques vous font uriner davantage) et peuvent provoquer la constipation. Le café peut aider à stimuler les selles mais peut également provoquer la constipation si on en consomme trop.

De nombreux médicaments peuvent également provoquer la constipation. Les médicaments classiques provoquant la constipation comprennent les narcotiques (opioïdes) et les antidépresseurs. Ces médicaments sont connus pour ralentir l'intestin et provoquer un refoulement.


Douleur et constipation


Les problèmes de douleur sont souvent associés à la constipation. 

Il est facile de comprendre pourquoi. La douleur est fréquente après certaines procédures, opérations ou blessures. Souvent, des médicaments provoquant la constipation sont administrés pour aider à soulager la douleur. Lorsque la douleur est ressentie, elle a généralement un impact sur tous les éléments de base de la vie quotidienne. Lorsque nous ressentons la douleur et que nous nous remettons de quelque chose, nous sommes généralement moins actifs, nous avons moins d'appétit, nous buvons moins d'eau et nous pouvons être plus stressés.

Ces facteurs augmentent le risque de constipation !

 

Constipation et hémorroïdes 

La constipation peut stimuler l'apparition des hémorroïdes internes ou externes. 

En effet, la pression annale quand on est constipé peut conduire à la formation des ses gonflements veineux au niveau de la sortie du colon ou à la surface de l'anus. Les hémorroïdes ne sont pas dangereux pour la santé. Vous pouvez augmenter votre consommation de fibres, d'eau et même utiliser un ramollissant pour selles pour prévenir leur apparition. 

Même si cela est plutôt compliqué quand vous êtes constipé, vous pouvez limiter votre temps passer sur les toilettes pour vous prévenir de leurs apparitions. 

 

Médicaments en vente libre


Si ces mesures ne soulagent pas la constipation et ne permettent pas d'aller à la selle quatre fois ou plus par jour, il est peut-être temps d'envisager d'essayer des médicaments en vente libre. Chaque fois que vous commencez à prendre un médicament, il plus raisonnable et prudent d'en informer votre médecin, surtout si vous prévoyez de le prendre à long terme.

De façon générale, pour soigner votre constipation, il serait bon de commencer par un ramollissant de selles. Ces médicaments font exactement ce qu'ils sont appelés, ils ramollissent les selles et les aident à passer plus facilement. L'ajout d'un agent gonflant comme le Metamucil ou le Citrucel peut également être une bonne idée pour commencer.

Si ces efforts ne contribuent pas à vous donner une défécation régulière et constante, vous pouvez envisager de prendre un médicament comme Miralax tous les jours. Ces médicaments sont généralement sûrs à long terme.

La gestion des habitudes intestinales est un exercice qui peut s'avérer complexe. Pour tenter de résoudre la constipation, vous pourriez alors développer une diarrhée si vous ne faites pas attention. Il est donc assez sage de commencer par la dose la plus faible recommandée d'un médicament particulier et de l'augmenter selon l'évolution de votre pathologie.

Les conseils présents dans cet article ne remplace en aucun cas l'avis d'un médecin ou d'un spécialiste de la santé. 


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré