La livraison est GRATUITE pour toutes les commandes.
homme qui soigne ces douleurs aux talons

Bien-être -

Douleurs au talon : causes, traitement et prévention

de lecture

Les douleurs au talon sont fréquentes chez beaucoup de personnes. Ce problème commun peut être causé par divers facteurs.

Même si les douleurs au talon gênent la marche et peuvent être handicapantes, il existe toutefois plusieurs façons de les soulager.

Il y a également des moyens de les prévenir. Dans cet article, nous vous parlons des douleurs au talon, des causes, ainsi que les moyens pour les soulager.

Les douleurs au talon : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelées talalgies plantaires, les douleurs au talon sont des douleurs qui touchent une grande partie de la population.

Elles peuvent toucher aussi bien les sportifs, les personnes sédentaires et les personnes qui travaillent debout. Lorsque les douleurs surviennent, elles rendent la marche beaucoup plus difficile. On éprouve plus de difficulté à rester debout pendant une longue durée ou à marcher sur une longue distance.

Les douleurs au talon peuvent toucher un seul pied ou les deux. Elles concernent toutes les catégories d’âge, toutes les conditions physiques, quoiqu’elles seraient un peu plus fréquentes chez les femmes de 40 à 60 ans.

 

 

Qu’est-ce qui cause les douleurs au talon ?

Pouvant être ressenties sous le talon, à l’arrière ou sur l’ensemble du talon, les douleurs au talon sont souvent dues à des lésions de la plante du pied.

On parle dans ce cas de fasciite plantaire qu’on associe souvent à une inflammation. La fasciite plantaire serait donc une inflammation de la plante du pied. Or, la fasciite plantaire n’est pas seulement un problème inflammatoire. Il est également lié à des processus dégénératifs qui rendent difficiles la guérison et le soulagement de la douleur.

Par ailleurs, il y a également des facteurs qui prédisposent aux douleurs au talon. Elles peuvent être causées par la marche, la position debout prolongée, les déformations du pied, la montée et la descente d’escaliers.

Avoir l’habitude de porter des talons hauts et avoir un faible niveau d’activité physique et les prédispositions anatomiques sont également des facteurs prédisposant aux douleurs au talon.

D’autres causes peuvent également être à l’origine des douleurs au talon :

  • épine de Lenoir ou l’épine calcanéenne ;
  • fracture de l’os ;
  • sécheresse de la peau du pied ;
  • anomalie dans la structure du pied (peut être plat ou creux) ;
  • obésité ;

 

Comment soulager les douleurs au talon ?

Il existe plusieurs manières de soulager vos douleurs au talon.


Mettre les pieds au repos

L’une des premières choses à faire lorsque vous ressentez des douleurs au talon, c’est de mettre vos pieds au repos. Ce n’est pas toujours facile, particulièrement si votre travail consiste à adopter une position debout.

Il serait difficile de ne pas travailler pendant quelques jours ou quelques semaines. Toutefois, vous devez essayer de prendre des pauses lorsque vous restez dans la position debout pour travailler. Pour ce faire, vous devez passer un peu plus de temps en position assise.

Réduire la charge de travail est l’une des premières choses que vous puissiez faire pour soulager vos douleurs au talon.

Par conséquent, il est utile d’être fréquemment moins debout et d’éviter les sauts. Par exemple, si vous pratiquez la course à pied, cela voudra dire que vous devez réduire le niveau d’activité physique.

Il est important de tenir compte de ce repos qui est essentiel à la guérison.

Il est vrai que le corps peut souvent guérir lui-même de ses blessures, mais encore faut-il lui donner de repos afin qu’il y parvienne.

 

Appliquer de la glace

Pour soulager les douleurs au talon, vous pouvez utiliser de la glace. Pour cela, vous prenez une serviette humide dans laquelle vous mettre de la glace concassée. Ensuite, vous placez votre talon directement sur la serviette humide pendant environ 15 à 20 min. La glace va diminuer les douleurs. Vous pouvez répéter ce geste toutes les heures ou chaque deux ou trois heures pendant la journée.

Notez que la glace à elle seule n’est pas un remède miracle. Cependant, si vous combinez l’application de glace à d’autres, vous pouvez avoir un effet cumulatif de soulagement.

Ainsi, vous pourrez peut-être obtenir de meilleurs résultats. Vous pouvez continuer à appliquer la glace quelquefois par jour si vous notez une diminution des douleurs.

 

Faire des exercices

Les exercices constituent également d’excellents moyens pour régler les problèmes de douleurs au talon. Par les exercices, vous allez détendre la musculature de la plante du pied, des orteils et de la cheville. Cela va permettre de stimuler des muscles qui n’ont pas peut-être fonctionné depuis plusieurs mois ou plusieurs années.

Par ailleurs, aucun exercice ne doit augmenter ou reproduire vos douleurs pendant ou après l’avoir appliqué. Si c’est le cas, il est alors conseillé de modifier les éléments ou d’arrêter. Pour cela, vous devez adapter les exercices à vos capacités en modifiant la durée, l’intensité, la fréquence, en prenant des pauses, etc. En ce qui concerne les exercices, il s’agit de :

  • Faire de l’automassage en dessous et au-dessus du pied en étant soit assis, soit debout

Pour le faire, installez-vous en position assise, mettez la cheville sur le genou opposé. Maintenant, avec votre pouce, massez à partir du talon jusqu’à l’extrémité du premier orteil. Vous allez suivre le même processus pour les autres orteils et masser pendant 20 à 30 secondes. Assurez-vous de garder constante la pression exercée par votre pouce. Répétez ce même processus sur le dessus du pied.

Pour rester debout, vous allez prendre une balle rebondissante, très ferme, et vous allez faire la même chose. Bien entendu, cette fois-ci, ça ne sera pas avec vos doigts, car ils n’iront pas jusque-là. Vous allez placer la balle très près de votre talon et rouler la balle très lentement jusqu’à la base du premier orteil. Cela nécessitera un peu de pratique pour être habile. Il est également possible en étant debout de demander à une autre personne de vous masser le dessus du pied comme vous l’aurez fait en position assise.

  • Faire l’exercice qui se rapporte à la posture

Pour faire cet exercice, vous allez vous mettre debout et vous rendre compte de la charge qu’il y a sous vos pieds.

En gardant les yeux fermés, vérifiez si vous concentrez plus de poids sur le pied droit ou gauche, ou sur les talons. Étant donné que vous avez des douleurs au talon, vous avez peut-être tendance à mettre plus de poids sur les talons.

Après cette étape de prise de conscience, vous allez rester debout idéalement les yeux fermés. Ensuite, vous allez déplacer votre poids sur l’avant-pied graduellement. Ainsi, vous allez retirer un peu de poids du talon et le placer sous les orteils. Dans cette position, assurez-vous de détendre vos orteils en les mettant allongés et non en les fléchissant. Faites cet exercice durant 2 à 5 minutes en prenant quelques secondes de pauses si vous sentez que vos pieds se fatiguent.

·       Assouplir la plante du pied

Pour cet exercice, vous pouvez vous placer sur votre lit, au sol ou sur un tapis de yoga afin d’être plus à l’aise. Vous allez passer une serviette au bout du pied et tenir avec vos mains l’extrémité de la serviette.

Lentement, vous allez tirer avec vos mains pour effectuer une flexion dorsale de la cheville. Avec la serviette, vous allez également tirer sur les orteils pour qu’ils pointent plus dans votre direction. Cet exercice va étirer la plante du pied.

Vous maintiendrez cette position pendant 10 à 30 secondes et vous allez relâcher. Ensuite, vous répétez l’exercice au moins 3 à 10 fois en obtenant l’effet de l’étirement musculaire.

Cet exercice permet d’éviter et/ou de soulager les ampoules.

 

Éviter les douleurs chroniques au talon

Il convient de noter que dans des cas, les douleurs au talon peuvent devenir chroniques.

Notamment chez les personnes touchées par les deux pieds. Il est donc important d’agir en amont dès que vous sentez des douleurs au talon.

Pour cela, vous devez consulter un spécialiste afin de faire en sorte de diminuer les douleurs, diminuer les tensions au niveau des talons.

En réalité, le fait d’attendre plusieurs mois, voire plusieurs années, fera que votre corps va s’adapter à cette douleur.

Ce qui risque d’endommager votre mobilité, votre équilibre de même que votre force et votre endurance musculaire. À la longue, cela peut causer des problèmes secondaires aux douleurs. Il est en fait plus difficile de traiter des douleurs au talon qui sont là depuis des années que de traiter des douleurs qui viennent juste d’apparaître.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Abonnez-vous gratuitement à la Lettre Privé xHealthy et recevez nos conseils !